Renault apporte la pile à combustible aux véhicules utilitaires légers

Renault équipe ses véhicules utilitaires électriques Kangoo Z.E. et Master Z.E. d'un système de pile à combustible. Le système de piles à combustible ne servira pas de source d'énergie primaire, mais de range extender. L’autonomie des deux modèles sera ainsi portée à 370 kilomètres.

Texte : transport-CH / Photo : mise à disposition

Longtemps, les constructeurs français ont donné l'impression de miser principalement sur la carte « tout électrique » pour l'offensive électrique dans le segment des utilitaires légers. Il semblait presque que les concepteurs de la « nation nucléaire » – sur ordre d'en haut – devaient s’opposer aux réserves contre l'électromobilité. Ni le réseau de bornes de recharge lacunaire (à de nombreux endroits), ni l'autonomie partiellement limitée actuellement n'ont incité des constructeurs français comme Renault de se retirer de l'offensive électrique. D'autre part, d'autres constructeurs, comme Ford dans le segment des véhicules de livraison, ont eu tendance à s'appuyer davantage sur des technologies de propulsion mixte telles que les véhicules hybrides.

Kangoo Z.E. et Master Z.E. avec système de piles à combustible

Renault équipe désormais ses véhicules utilitaires électriques Kangoo Z.E. et Master Z.E. d'un système de pile à combustible, mais en tant que prolongateur d'autonomie et non comme principale source d'énergie. Cela devrait augmenter la portée des deux modèles jusqu'à 370 kilomètres, ce qui s'accompagne d'une perte de charge utile. L’utilitaire Master Z.E. Hydrogen, en particulier, offre néanmoins une charge utile considérable de 1’200 kilogrammes.

Pour la fourgonnette à toit surélevé Kangoo Z.E., L’autonomie WLTP dans la version à batterie est de 230 kilomètres, tandis que la version à hydrogène devrait atteindre 370 kilomètres. Le réservoir d'hydrogène fonctionnera à 350 bar et pourra stocker jusqu'à 1,8 kg de H2. Le volume de chargement est de 3,9 mètres cubes, le poids supplémentaire pour le système hydrogène est donné par Renault à 110 kilogrammes - la charge utile sera alors toujours de 540 kilogrammes.

Avec la fourgonnette Master Z.E. Hydrogen, l’autonomie triple de 120 kilomètres à 350 kilomètres avec le range extender. La voiture sera disponible en deux versions : fourgon et châssis-cabine. Les deux réservoirs d'hydrogène (2,1 kg H2 à 700 bar) étant situés sous la caisse, le volume de chargement (10,8 à 20 mètres cubes) doit rester intact. Dans ce cas, le poids supplémentaire est de 200 kilogrammes et la charge utile est de 1,2 tonnes, comme mentionné ci-dessus.

La technologie de la pile à combustible a été développée en collaboration avec la filiale Symbio de Michelin et a une puissance de 10 kW. Contrairement au FCEV « normal », la puissance de la pile à combustible en configuration prolongateur d'autonomie est nettement inférieure à celle du moteur de 44 kW (Kangoo Z.E.) ou 57 kW (Master Z.E.).

Mais surtout : Alors que la plupart des voitures à pile à combustible n'utilisent qu'une petite batterie tampon de quelques kWh, qui est rechargée en permanence par la pile à combustible, Renault utilise également un câble pour charger la batterie. La batterie de 33 kWh des deux véhicules utilitaires reste inchangée et peut bien entendu être chargée par câble. Le système hydrogène est la seule option et sa faible puissance assure une recharge permanente pour étendre l'autonomie. Dans la plupart des scénarios de conduite, cependant, la batterie se décharge plus vite que la pile à combustible de 10 kW ne peut la recharger.

Le fabricant français annonce le lancement sur le marché du Kangoo Z.E. Hydrogen à la fin de cette année. Le Master Z.E. suivra dans la première moitié de 2020.

D'ailleurs, DHL Express et StreetScooter travaillent également ensemble sur un véhicule utilitaire électrique équipé d'une pile à combustible.

 

Note : Cet article est largement basé sur des informations provenant de : https://www.electrive.net/2019/10/22/renault-bringt-brennstoffzelle-in-leichte-nutzfahrzeuge/