Les constructeurs rejoignent le mouvement de l'électromobilité

Les constructeurs de véhicules utilitaires peuvent combiner deux tendances pour les véhicules utilitaires légers (fourgonnettes) : d'une part, les ventes de véhicules utilitaires légers ne cessent de croître, d'autre part, la demande de véhicules électriques augmente. Il n'est pas étonnant que (presque) toutes les marques participent à « l’offensive électrique ».

Texte : transport-CH / Photo : mise à disposition

Alors que la mobilité électrique pour les véhicules utilitaires lourds reste une question obscure en raison du problème de l'autonomie et des coûts élevés liés à la modernisation des véhicules utilitaires lourds, les fourgonnettes à propulsion électrique sont de toute évidence très en vogue. Plusieurs entreprises ont lancé leurs derniers produits au cours des derniers mois, même si elles pourraient et voudraient profiter de l'essor des fourgonnettes en général.

La gamme de produits proposés ne cesse de s'étoffer

La gamme des fourgonnettes électriques ne cesse de s'étoffer.  Il existe un grand nombre de solutions différentes et le nombre croissant de concepts promet un élargissement régulier de la gamme, bien que les véhicules électriques ne soient pas toujours rentables, selon le portail Web www.econaut.ch. Les constructeurs de véhicules utilitaires attendent évidemment toujours des acheteurs qu'ils s'inspirent d'un certain « esprit pionnier » et qu'ils aient une certaine disposition à payer.

Fourgonnettes : « offensive électrique » pour (presque) toutes les marques

En revanche, le marché commence à offrir quelque chose : Mercedes a l'eSprinter et l'eVito et prévoit un EQV. Volkswagen l'e-Crafter. Renault a récemment présenté une version électrique du prochain Kangoo. Et Ford nous propose un transit électrique et produit déjà le scooter de rue pour la Deutsche Post.

Le groupe PSA a également lancé une « offensive électrique pour fourgonnettes ». Le groupe à l'origine des marques Peugeot, Citroën, DS et Opel a présenté en avant-première les fourgonnettes électriques Peugeot Boxer Electric et Citroën Jumper Electric lors du salon du véhicule utilitaire de Birmingham fin avril de cette année.

Les Peugeot Boxer Electric et Citroën Jumper Electric sont proposés en deux versions différentes : 225 kilomètres NEDC pour les longueurs L1 et L2 et 270 kilomètres NEDC pour les longueurs L3 et L4. Les véhicules seront produits dans l'usine italienne Sevel à Val di Sangro et équipés d'un entraînement électrique par le spécialiste britannique de la voiture électrique BD Auto. PSA ne commente pas encore les détails techniques, le lancement sur le marché et les prix.

Les versions électriques des plus grands modèles de Transporter Peugeot Expert et Traveller, Citroën Jumpy et SpaceTourer ainsi que d'Opel Vivaro Cargo et Vivaro suivront en 2020.

Les familiales à toit haut Peugeot Partner Electric et Citroën Berlingo Electric sont proposées depuis 1998. En 2021, une nouvelle génération de ces modèles Peugeot, Citroën puis Opel sera lancée. Avec les voitures neuves, le Groupe poursuit son objectif de lancer une version électrifiée pour chacun de ses modèles de voitures particulières et de véhicules utilitaires.