Marché des véhicules utilitaires et transport : une éco-industrie

Au cours des discussions sur le pic pétrolier (« peak oil »), le CO2 et le changement climatique, le transport et la logistique se sont également développés rapidement au cours des deux dernières décennies. Aujourd'hui, les véhicules utilitaires sont considérés comme écologiques, et les entreprises de transport vues comme les pionnières écologiques, comme le montrent les derniers développements en Suisse.

Texte : transport-CH / photo : mise à disposition

Le transport routier et le développement des véhicules utilitaires sont à un seuil historique : « De nombreuses entreprises de transport », a déclaré Martin Candinas, membre du Conseil national du PDC des Grisons, en mars 2019, résumant les efforts écologiques des entreprises et leurs investissements dans les parcs de véhicules modernes, « sont maintenant sur le point de passer d'une opération pilote à une exploitation avec une flotte plus large. »

Ce que Martin Candinas, président de la LITRA (une association qui s’engage en faveur du transport public en Suisse), a dit au sujet des entreprises de transport public est encore plus vrai pour le transport routier commercial et les entreprises privées :le secteur des véhicules utilitaires et le secteur transport/logistique  « s’écologisent » à grands pas. Le Conseiller national de l'UDC Ueli Giezendanner (surnommé « camionneur de la nation ») a récemment annoncé dans un journal : « Pour moi, l'avenir est clairement le moteur à hydrogène. Nous avons l'eau comme ressource, et vous pouvez aussi utiliser de l'eau usée pour cela. Je suis convaincu que la majorité des camions Giezendanner du futur seront alimentés à l'hydrogène dans dix ans. »

22 Greentrucks sous le « drapeau Schöni »

Avec son « nouvel amour » pour les technologies d'entraînement alternatives, Giezendanner n'est pas le seul dans l'industrie du transport : Schöni Transport SA a récemment fait un grand pas avec les huit premiers camions avec plaques suisses fonctionnant au gaz naturel liquéfié (GNL). Fin avril, 14 véhicules étaient déjà en circulation. Dès le début de l'été, 22 camions verts arboreront le « drapeau Schöni » (https://youtu.be/BUlBkgxOnMk).

Le choix de la technologie qui prévaudra à long terme dépend encore fortement de facteurs technologiques, politiques et économiques. Mais Daniel Schöni (sur la photo avec ses chauffeurs) ne voit aucune raison d'attendre : « J'agis aujourd'hui pour le monde de demain. Beaucoup attendent que la grande portée arrive. » Mais il veut dès maintenant montrer l'exemple et apporter sa contribution. « Ceci avant tout aussi dans le rôle de père de famille : pour que les générations futures puissent encore vivre normalement sur cette planète ! »

D'autres entreprises, comme Krummen Kerzers, ne sont guère inférieures à Schöni Transport SA. En avril de cette année, l'entreprise a reçu le Hanse Globe pour son projet pilote « LNG - Bridge to the Future » en collaboration avec Lidl Suisse.