L'assistant de changement de direction peut sauver des vies

Entre 2011 et 2018, il y a eu sur les routes suisses 32 accidents entre des poids lourds bifurquant à droite et des cyclistes. 13 cyclistes sont décédés. En collaboration avec le bpa, le TCS a testé un assistant de changement de direction classique et un système de visibilité circulaire. Résultat de Test TCS : Ces aides à la conduite peuvent sauver des vies.

Texte: transport-CH / Photo: TCS

Pour les chauffeurs, c'est un cauchemar : Les chauffeurs de poids lourds bifurquant à droite ont souvent du mal à repérer des cyclistes qui veulent poursuivre en ligne droite en raison de l'angle mort. Surveillant cet espace invisible pour le chauffeur, les assistants de changement de direction sont censés réduire ce danger.

Avertissement optique et acoustique

Les assistants de changement de direction actuellement livrables fonctionnent avec différentes technologies : le radar, les ultrasons ou les capteurs optiques. Tous ces systèmes permettent d’étendre le champ de vision du chauffeur (moyennant une caméra et un écran) ou de l’avertir au travers d’un signal acoustique ou visuel (lampe-témoin) grâce aux capteurs qui détectent une présence dans la zone de danger.

La fonctionnalité de deux systèmes a été vérifiée par un test pratique par le TCS. Les essais routiers ont été effectués avec un Mercedes-Benz Actros équipé d'un assistant de changement de direction.

Les systèmes tiennent les promesses

Les deux systèmes tiennent en principe les promesses de leurs fabricants. Ils permettent au chauffeur de repérer un cycliste circulant à droite alors qu’il se trouve dans l'angle mort.

A partir de 2022, l’Union Européenne imposera aux constructeurs d’équiper les poids lourds nouvellement homologués avec de tels systèmes. En attendant cette date, le TCS recommande d’équiper les poids lourds actuels avec des accessoires disponibles sur le marché.

Mais attention : Ces systèmes ont cependant des limites. Comme d'autres assistances à la conduite, les assistants de changement de direction n'accroissent la sécurité routière que si le conducteur est conscient des possibilités et des limites de son système.

 

Plus d’information : https://www.tcs.ch/assets/docs/presse/2018/communiqu-de-presse-angle-mort-2019.pdf