Baisse des émissions pour les véhicules utilitaires

Les émissions de CO2 des voitures de livraison et des tracteurs à sellette légers soumis eux aussi à partir de 2020 aux prescriptions concernant les émissions de CO2, se situaient à 183,3 g de CO2/km et étaient ainsi en baisse par rapport à l’année précédente (185,3 g de CO2/km).

Texte: transport-CH / Photo: mise à disposition

En 2018, environ 30 200 voitures de livraison et tracteurs à sellette légers, dont 88% de véhicules diesel, ont été nouvellement immatriculés. Les émissions de CO2 de ces véhicules s'élevaient en moyenne à 183,3 g de CO2/km en 2018 (2017: 185,3 g de CO2/km) et la consommation moyenne s'établissait à 8 litres d'équivalent essence aux 100 km. Le poids moyen à vide de l'ensemble des voitures de livraison et des tracteurs à sellette légers a diminué de 0,7% par rapport à 2017 pour s'établir à 2202 kg (2017: 2218 kg). Ceux propulsés au diesel sont nettement plus lourds et génèrent donc davantage d'émissions de CO2 (poids à vide de 2290 kg, 187,6 g de CO2/km) que ceux roulant à l'essence (poids à vide 1564 kg, 165,9 g de CO2/km).

En revanche, les émissions moyennes de CO2 des voitures neuves (voitures particulières), soit environ 137,8 grammes de CO2 par kilomètre, ont augmenté de 2,8% par rapport à l'année précédente (2017 : 134,1 g CO2/km).

En 2019, la valeur cible de 130 g de CO2/km reste inchangée. À compter de 2020, cette valeur cible passera à 95 g de CO2/km pour les voitures de tourisme et des prescriptions seront également introduites pour les émissions de CO2 des voitures de livraison et des tracteurs à sellette légers (valeur cible 147 g de CO2/km).